petite mésaventure

N'hésitez pas à publiez des News.
Ne posez pas de QUESTIONS sur cette page, allez au bon endroit pour faciliter les recherches!
PELLETIER Laurent

petite mésaventure

Messagepar PELLETIER Laurent » 02 mai 2012 10:48

Bonjour à tous !

Voici une petite mésaventure qui m’est arrivée lundi et je peux maintenant dire que le petit HN434 est une machine de confiance quel que soit les conditions….

Lundi toute la journée à Belley avait été calme, manche à air le long de son poteau, ciel légèrement nuageux, un jour tout à fait adapté à une activité aéronautique de loisir… En milieu d’après-midi je décide donc d’aller dégourdir un peu les soupapes de mon VW et de me faire un petit vol tranquille. Je sors l’ULM stationné devant ma machine dans le hangar en le laissant un peu de coté sur le parking, sors mon jouet de son hangar, visite pré vol, mise en route et me voilà parti pour un petit vol local. Au point d’arrêt j’attends que la température d’huile arrive à 50°c et je m’aligne en 18, petit coup d’œil à la manche à air, elle pend toujours lamentablement le long de son poteau, je vais pouvoir me faire un petit vol tranquille !

Je mets les gaz et c’est parti, 70 km/h rotation et là… arrivé à 10m sol la machine à laver se met en route… quand je dis machine à laver c’est pour moi du jamais vu… j’ai souvent volé en conditions turbulentes mais cette fois le record du monde est battu à plat de coutures, tant bien que mal je monte à 500 pieds avec un vario qui oscille entre moins 700ft/min et +1500 ft/min, virage à gauche, un nouveau coup d’œil à la manche à air, elle est horizontale plein travers de la piste…. Et à Belley le vent d’ouest est très mauvais… les reliefs environnants créent des rouleaux généreux, je sais déjà que l’atterrissage n’est pas gagné mais je n’ai aucune envie de prolonger mon vol que par moments je ne contrôle plus vraiment…. Je sais que par vent modéré d’ouest la finale à Belley est très mouvementée avec une grosse dégueulante en courte finale mais je me dis aussi qu’aujourd’hui ça sera plus que sportif et que je suis au-delà des limites vent de travers de ma machine mais je n’ai pas vraiment le choix il faudra bien que je me pose car le déroutement imposerait de sortir de la cuvette de Belley et survoler les reliefs… avec ce vent je n’en ai aucune envie.

Je me mets donc rapidement en vent arrière rapprochée et en regardant le parking je vois l’ULM que j’avais laissé sur le parking se déplacer tout seul, heureusement les personnes présentes au sol se sont précipitées pour le retenir… maintenant il me reste à me poser…. Vitesse d’approche choisie 120 (et non 75 comme d’habitude) et je dois avouer qu’en finale j’ai bien eu besoin de ce surcroit de vitesse pour me débattre face aux éléments et la vivacité aux commandes de mon HN était la bienvenue.Jje pense qu’avec un jodel je ne me serais pas autant senti en sécurité….même si je dois avouer que j’étais au maximum de ma concentration. Arrivé au point d’arrondi qui se trouve sous le vent d’un petit bois, j’ai aussi apprécié d’avoir toujours ce surcroit de vitesse et des ailerons efficaces… mais la finesse du menestrel est rapidement devenue un inconvénient, l’avion restant en effet de sol et sur une piste de 600m l’extrémité arrive vite même à 100km/h… Depuis un an j’ai pris l’habitude de poser mon appareil en atterrissage de piste (2 points) par plaisir de faire de beaux attero et bien cette fois ça m’a aidé car il est resté très stable une fois les roues au sol mais dès que je lui ai remis la roulette de queue au sol il avait la fâcheuse tendance à retourner dans son élément favori… l’air… heureusement qu’il n’y a pas de taxe d’atterrissage à belley… j’en aurais payée au moins 3 !

Le retour au hangar a du se faire aux freins manche dans le vent pour arriver à rester en ligne droite, arrivé au parking j’ai retrouvé mes deux compères toujours en train de retenir l’ulm, nous avons vite rangé tout ce petit monde à l’abri dans le hangar pour clore la journée aéro…. et boire une bière bien méritée !

Morale de cette histoire ?

- Je me suis fait avoir comme un bleu en regardant la météo standard sur internet qui semblait bonne même si de la pluie était annoncée dans la soirée. J’aurais dû regarder les prévisions aéro qui annonçaient à Chambéry 3kt de vent en début d’après midi puis 20kt avec des rafales à 30kt en fin d’après-midi… Même pour un petit vol local… prendre des infos météo fiables est une nécessité !!

- Par contre le ménestrel, machine en qui j’ai une totale confiance et que je connais maintenant par cœur s’est parfaitement défendu dans des conditions turbulentes très difficiles et au-delà de ses limites de vent de travers, en vol dans ces conditions avec une machine plus grosse, j’aurais abordé beaucoup moins sereinement cet atterrissage périlleux… merci mon petit menestrel et promis je regarderai la météo en détails à l’avenir…

Bons vols à tous et volez prudemment !!

Laurent

BERNARD Michel
Administrateur
Messages : 311
Enregistré le : 28 févr. 2004 14:16
Localisation : LFCS Bordeaux Saucats
Contact :

Re: petite mésaventure

Messagepar BERNARD Michel » 02 mai 2012 14:42

Bonjour Laurent
Je susi content pour toi qu'il n'y ait pas eu de casse.
Viens me voir sur Saucats c'est plus cool! et il y a également de la bière
Amicalement
Michel

AFFLARD jean-claude
Constructeur ou Propriétaire
Messages : 119
Enregistré le : 07 nov. 2004 12:20
Localisation : 17800 PONS
Contact :

Re: petite mésaventure

Messagepar AFFLARD jean-claude » 15 nov. 2012 15:51

Oui, le Ménestrel est un bon petit avion, très classique, très sûr, et bien plus facile que tous les autres appareils de sa catégorie, j'ai personnellement et à plusieurs reprises constaté ses étonnantes qualités de vol, ainsi, à l'occasion d'un rassemblement Normand du RSA, avion aligné au décollage en vue du retour "à la base" je me fait surprendre par une brutale rafale de vent de droite... la piste n'est pas très large, et j'ai déjà pris un peu de vitesse, l'avion quitte l'axe malgré mon action vigoureuse sur le palonnier, rien n'y fait et je me dirige droit vers le parking encore bondé d'avions.... que faire ??? de toutes manière, ma vitesse ne me permettait plus de m'arrêter à temps, de plus les freins sont presque inexistants, car mal conçus, rapide coup d'oeil au badin : encore dans le "comas" (aiguille immobile sur 50 km/h) m...e ! ça va mal finir !! je tente le tout pour le tout...je n'ai pas le choix : "j'arrache" l'avion, dont les commandes à ma grande surprise répondent correctement, même si c'est encore un peu "mou" .. je passe au dessus du parking en fort dérapage, mais la vitesse monte rapidement, et en quelques secondes les commandes deviennent efficaces .... ouf ! je ne suis pas très fier de la démonstration qui aurait pu très mal tourner, plus tard un copain qui avait assisté à ce décollage hors norme me dit "tu a de la chance d'avoir eu un Ménestrel ... avec tout autre appareil c'était le drame, avec un bel article dans la presse locale, et pas à notre honneur !!!
Arrivée à Chartres, j'avoue avoir embrassé mon Ménestrel sur le capot... et je l'ai remercié de m'avoir évité un accident certain, il me semble bien l'avoir entendu me répondre :" Bon pour cette fois ça ira, mais n'exagère pas tout de même !!"

AFFLARD jean-claude
Constructeur ou Propriétaire
Messages : 119
Enregistré le : 07 nov. 2004 12:20
Localisation : 17800 PONS
Contact :

Re: petite mésaventure

Messagepar AFFLARD jean-claude » 24 janv. 2013 18:44

Une autre petite aventure : Nav vers Chateauroux pour récupérer un amateur et faire un vol en direction de Royan ou se tiendra un rassemblement du RSA local.
Au re-décollage de Châteauroux, un pilote du terrain nous dis "faites gaffe , partez bien du point là-bas et pas avant" et il désigne une marque grise dans l'herbe.... sans préciser pourquoi ...

Avec l'habitude des décollages très courts de nos ménestrel, j'écoute d'une oreille distraite, et je part devant en oubliant totalement le conseil, dernières vérifications, alignement et plein gaz dans la foulée.... mise en ligne de vol en quelques mètres, et ..... horreur ! une véritable barre en béton traverse la piste , et elle semble sacrément haute de quelques 10 cm (à vue d’œil).... trop tard pour s'arrêter... que faire ? si je continue, c'est sûr que je vais prendre une sacré gamelle.!!!. pas le choix il faut sauter ... et vite ! je tire légèrement le manche... plus un bruit .. je suis en l'air et la grosse barre passe dessous en un éclair.. avec un badin dans le comas, il va forcément retoucher la piste !!! (pas bien grave) mais curieusement , avec une vitesse au badin encore absente, des commandes en élastique, et un appareil qui semble tomber dans les pommes.... rien ne se passe d'anormal (je serre sacrément les fesses et j’agis sur le manche avec une extrême douceur) je passe quelques secondes d'angoisse ... ouf tout passe bien , je laisse l'avion prendre prudemment de la vitesse au raz du sol .... j'ai eu chaud !
C'est également au cours de cette Nav que j'ai subit un "tabassage" en règle, à la limite de perdre le contrôle de l'avion, je n'ai pas apprécié du tout !!!.. mais une conclusion s'impose : le Ménestrel est très solide et c'est bigrement rassurant !!! cela me servira de leçon : toujours écouter attentivement les conseils des pilotes du cru... et que cela te rentre dans le crâne ...


Retourner vers « PUBLIEZ vos ACTUALITES .... »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité