l'importance d'amis fidéles

Faites nous rêver, transmettez votre passion
CINTRAT Bernard
Constructeur ou Propriétaire
Messages : 190
Enregistré le : 12 mars 2006 10:50
Localisation : 28630 VER LES CHARTRES

l'importance d'amis fidéles

Messagepar CINTRAT Bernard » 22 nov. 2012 08:41

Je vais vous raconter,ce que je considère comme une belle histoire d'amitié.C'était en 1990, ce que le temps passe vite...
Après nos deux tours de France, accomplis avec mon compère Guy Gauron (HN 434 F-PGUY), nous avions décidé de faire un vol vers la Corse, accompagné de nos amis de Châtellerault, Claude et Patrick à bord de leur RF 6.N'étant pas toujours des adeptes de la ligne droite,Nous avions fait escale à Bellegarde, invités par des amis de Guy. Le lendemain matin, départ pour Aix les Milles pour ''récupérer'' notre ami Roland Lamglait qui devait nous accompagner à bord de son HN434 F-PGRB. Après quelque temps de vol,mon moteur manifesta des signes de grande fatigue: baisse de puissance,élévation anormale de la pression d'huile.J'appelais Guy pour lui signifier que je décidais de me poser sur le premier terrain, il me répond que nous venons de passer La Tour du Pin.(Le nez sur les instruments, je n'avais pas bien suivi le tracé de la route...) Donc Cap sur LFKP où je me pose entre une remorque et un tracteur en opération de fauchage...
Le moteur s'arrête définitivement, bielle coulée! décidément, j'ai eu de la chance, un peu plus tard au dessus de la ''patouille''... cela aurait été une autre histoire que je n'aurais sans doute pas pu vous conter...
Guy, Claude et Patrick, quant à eux ont poursuivi jusqu'à Aix, mais le cœur n'y était plus pour la traversée vers ''merlu''...
Mise à l'abri de JZ dans le hangar du club et baptême de TGV pour le retour à la maison. Maintenant,comment faire pour sortir mon cher Zoulou de cette situation?
Alors, je me dis que le KA de Jean-Claude, frère jumeau de JZ a le même ''bouilleur'' que le mien, les mêmes capots, mêmes commandes moteur... je pense qu'à ce stade de mon récit, vous avez compris ce qui va se passer...
Accord de mon ami Jean-Claude, en voiture jusque Les Mureaux, démontage du Rectimo et retour à Chartres dans le coffre de ma voiture. La moitié du travail est faite, une petite moitié...
Mon copain Marcel Crépin (Pottier P80 F-PYSJ) me propose de me ramener en voiture, avec le moteur en état à la Tour du Pin, le samedi suivant.
Arrivée à destination vers 7h00 du matin, dépose du moteur HS, puis repose de celui de Jean-Claude, essais au sol puis court vol de contrôle. Après le déjeuner avec les vélivoles du lieu, décollage vers Chartres en passant par Villefranche sur Saône où nous nous étions donnés rendez-vous avec Marcel pour faire le point sur ce début de vol.Comme tout allait bien nous avons poursuivi notre retour, lui en voiture avec mon moteur HS dans le coffre et moi, qui avais la meilleure place, aux commandes de JZ revenu à la vie...
Ensuite, bien sûr, il a fallu faire les opérations dans l'autre sens pour que KA soit rapidement opérationnel.
Si j'ai évoqué cette anecdote c'est parce qu'elle illustre bien ce qui m'est cher chez les constructeurs amateurs:
le sens de l'entraide, unis dans la même passion.
Volez prudemment pour voler longtemps.
Cordialement, Bernard.