LA BALADE GALLOISE DES MENESTRELS 2006

Le passé n'étant plus d'actualité, ...
CORDIER Philippe
Constructeur ou Propriétaire
Messages : 7
Enregistré le : 28 févr. 2004 18:20
Contact :

LA BALADE GALLOISE DES MENESTRELS 2006

Messagepar CORDIER Philippe » 15 mai 2006 11:26

LA BALADE GALLOISE DES MENESTRELS

Malgré un marais barométrique bien installé sur le nord de la France accompagné de brumes et de stratus persistants sur la Manche, cette balade galloise a pu étre sauvée in extremis par les prévisions optimistes déun météorologiste bien avisé.

Moins de trois millions déhabitants pour prés de onze millions de moutons paissant sur déinterminables prairies déun vert intense. Des montagnes, les monts Cambrians, dominées par le Snowdown culminant à plus de mille métres. Des cétes escarpées, des plages et de nombreux chéteaux forts ; céest ici dans léun déeux que fut déailleurs intronisé le prince de Galles actuel, Charles de Windsor. Voici un bref inventaire du Pays de Galles, la destination choisie pour cette premiére balade des Ménestrels. Ce sera plus précisément, Caernarfon, une ville située encore en Grande-Bretagne mais déjé si prés des cétes irlandaises, quarante-cinq nautiques les séparent.
Fin avril, céest bien tét en saison pour effectuer un vol en VFR vers ces contrées nordiques, me direz-vous. Mais des impératifs divers et surtout la perspective de léanniversaire de Brian, notre héte gallois et éminent constructeur amateur, ont poussé Claude, léorganisateur, à nous proposer un périple qui, dans sa version originelle, devait nous faire découvrir des escales comme Goodwood plus au sud ou encore la région de Haverfordwest, à léextréme ouest de Cardiff.
Mais, comme il arrive parfois, la météo en a décidé autrement ! Et, céest sur le terrain de Berck-sur-mer, oé nous nous sommes regroupés tous les six, que nous passons tout déabord deux jours à attendre que les stratus envahissant la Manche et le sud de léAngleterre se lévent. Hébergés dans le club-house du trés accueillant aéro-club de la céte déOpale, combien de à éa va sélever à aurons-nous pu dire à Toujours est-il que ce mercredi, en début déaprés-midi, à éa séléve à lentement mais sérement et la vue déun timide soleil peréant les nuages confirme, à quelques heures prés, les prévisions du météorologiste. Nous décollons de Berck pour le terrain douanier du Touquet aprés avoir pris soin déeffectuer un regroupement stratégique de compétences dans trois de nos biplaces bien équipés, laissant à regrets, bien à léabri dans un des hangars de Berck, un de nos Ménestrels dont léhorizon artificiel est défaillant. Plan de vol, douane et nous voici déjé à mid Channel à avec une limite mer/ciel que léon devine plus quéon ne voit ! Trois heures quarante cinq seront nécessaires pour rallier le nord du Pays de Galles. Un peu moins pour le Jodel 1053 qui croise, lui, allégrement à cent-dix néuds. à Nice weather à selon nos amis à british é, un peu moins pour nous surtout lors du survol du relief, on dira que céest une question déappréciation. Nous atterrissons enfin sous un ciel plombé et gris, manque de chance il faisait paraét-il grand soleil il y a à peine deux heures !
Refuelling et amarrage de nos avions, le vent est fort. Brian et ses amis, déautres constructeurs de Ménestrels sont lé, heureux de nous voir, ils nous attendaient avec beaucoup déoptimisme. Une heure de routes sinueuses en longeant la céte nord de la presquééle de Llyn et nous voici arrivés au à home, sweet home à de Sue et Brian, nos charmants hétes. Une bonne bande de copains est lé, la biére coule déjé à flots, les discussions vont bon train. La chaude ambiance nous permet méme déapprendre quelques rudiments de gallois, la quasi-totalité des habitants parlent ici cette langue celtique. Cette journée mémorable se terminera par la dégustation déun géteau tricolore, en notre honneur, à nous les franéais, le tout accompagné de chansons locales.
Au petit matin, le bélement des moutons me réveille, je jette un éil à la fenétre, super, le soleil brille !
Le breakfast nous attend ainsi que la perspective déune journée bien remplie. Tout déabord visite de léatelier de Brian qui, maquettiste de métier, séest consacré durant de nombreuses années à léaéromodélisme. Ses réalisations sont exemplaires et céest avec admiration que nous les contemplons. Il construit actuellement un HN700 Ménestrel aprés avoir réalisé un buggy à moteur Lotus et, céest au raz du sol, dans cet engin unique que Brian nous fait faire, tour à tour, découvrir les routes environnantes. Départ pour léaérodrome oé les pilotes des Ménestrels vont pouvoir faire découvrir les joies du pilotage de cet appareil aux constructeurs qui néavaient pas encore eu cette chance. Quant à Loys et moi, nous partons accompagnés de Louis, un jeune apprenti pilote pour un vol local dans le Jodel afin de découvrir déen haut les cétes déchiquetées de la péninsule et ses élots.
Cet aprés-midi, personne néoubliera de participer au traditionnel à afternoon tea à puis départ pour une visite au propriétaire déune à farm strip é, une piste depuis laquelle cet ancien pilote de Concorde à la retraite fait décoller son Piper J3. Le phénoméne de ces pistes privées se développe rapidement dans ce pays oé garer un avion léger sur un terrain traditionnel est devenu quasiment impossible en raison des redevances demandées.
Le retour se fera le lendemain en direct vers Le Touquet en VFR on top jusquéé Chichester pour les occupants du Jodel, et en passant par lééle de Wight pour les autres.
Pour résumer une belle balade, écourtée certes par la météo mais rendue néanmoins possible par les conseils avisés des prévisionnistes de Météo France.

Les prévisions du météorologiste :
Voir le guide Météo France pour connaétre les moyens proposés :
http://www.meteo.fr/meteonet/decouvr/gu ... on/avi.htm
Si léon ne peut disposer de ces moyens, reste la consultation directe déun prévisionniste au 0899701215. Cher car 1.35 euro léaccés puis 0.34 euro la minute mais la prévision est personnalisée et souvent précise, ce qui permet de prendre la bonne décision en toute connaissance de cause.

Berck (LFAM)
Terrain trés accueillant surtout le Club Aéronautique Berck Céte déOpale.
La 100LL néest disponible quéé titre exceptionnel, il est préférable déeffectuer les pleins au Touquet.
http://www.berck.com/aeroclub

Le Touquet (LFAT)
Aérodrome contrélé, trés bon accueil.
La Grande Bretagne ne faisant pas partie de léespace Schengen, il est nécessaire de transiter par un terrain douanier ouvert au trafic international.

Caernarfon airfield (EGCK)
Dessert le nord du Pays de Galles et lééle déAnglesey, dispose de deux belles pistes en dur déenviron 1000 m chacune.
Attention, tout comme pour la majorité des terrains britanniques, il faut respecter les horaires déouverture au risque de se voir surtaxer lourdement. Dans notre cas, nos hétes gallois ont obtenu une extension horaire gracieuse du responsable de léaérodrome, mais céest une exception !
Horaires : 09H00/18H00 locales en été.
PPR nécessaire si vol international, par téléphone ou fax au 01286830800.
Taxe déatterrissage : 14 à (environ 21 Euros).
Pas de place de hangar, mais des emplacements réservés sur le terrain : pour la nuit 5 à (environ 7.5 Euros).
100LL à prix prohibitif comme partout en Grande Bretagne : 1.30 é/L (environ 2.03 Euros/L)
http://www.air-world.co.uk

Isle of Wight (Sandown EGHN)
En notre qualité de franéais, nous avons été particuliérement bien accueillis par le nouveau gestionnaire du terrain. Richard Steele est non seulement francophone, mais apparemment francophile puisque nous avons été dispensés du paiement des taxes déatterrissage et avons eu droit à déautres menues attentions pendant le repas au restaurant du terrain à the aviator é. On peut camper, il y a des toilettes et des douches, et dans les hangars, des avions et voitures de collection. Une excellente escale !

Voyager en Ménestrel biplace, léavis déAlain Mathon :
Les HN700 biplaces à moteur Limbach commencent à étre répandus en France et bientôt au Royaume-Uni. A léoccasion de la à balade des Ménestrels é, jéai vu vérifier si cet engouement était justifié.
Léavion a une allure agréable, voire élégante, avec son aile elliptique et sa dérive joliment arrondie. Pour le comparer aux biplaces déamateurs équipés de moteurs équivalents, cela néa rien à voir avec les lignes anguleuses déun Jodel D18 ou déun Pottier 180. La position à bord est excellente, avec les jambes légérement allongées et un confort qui permet déenvisager de longues étapes sans fatigue, déautant plus que le Limbach ronronne sans vibrations et avec un bruit trés modéré. Cependant la visibilité vers léavant, suffisante en vol, est faible au sol, surtout si léon a volontairement aminci les coussins pour disposer de plus de place sous la verriére. Avec le coffre rempli de bagages, la visibilité vers léarriére est limitée également : sur ce plan, les Jodel font beaucoup mieux. Dés le décollage, on se rend compte que le Ménestrel néa rien déun avion de montagne ! A la masse maximum (ce qui est fréquemment le cas en voyage), léaccélération reste bonne mais la course au sol est relativement longue : attention aux terrains en herbe de moins de 600 métres ! Le taux de montée séétablit ensuite dans une honnéte moyenne, de léordre de 2,5 à 3 m/s, ce qui est honorable eu égard à la puissance installée. La vitesse de croisiére est de léordre de 170 km/h : de quoi envisager des voyages à lééchelle européenne sans crainte, déautant plus que la faible consommation (13 litres/heure) garantit une autonomie rassurante, supérieure à 5 heures de vol avec de confortables réserves. On se sent trés vite à léaise dans ce petit avion aux commandes légéres et harmonieusement équilibrées, mais à la stabilité de route bien adaptée au voyage. Les atterrissages sont faciles également, avec une grande tolérance au vent de travers. Moins à avion de brousse à quéun Jodel, plus raffiné quéun Pottier, le Ménestrel biplace me semble un trés bon choix pour un pilote, méme débutant, qui envisage des voyages touristiques au long cours et souhaite se déplacer sans se ruiner.

Les +
Lignes agréables
Confort
Economie déexploitation

Les ?
Visibilité au sol
Performances au décollage
Il faut le construire ! (avion rare sur le marché de léoccasion)

Sites des Ménestrel : franéais : http://avionmenestrel.free.fr britannique : http://www.menestrel.org.uk

BERNARD Michel
Administrateur
Messages : 333
Enregistré le : 28 févr. 2004 14:16
Localisation : LFCS Bordeaux Saucats
Contact :

Messagepar BERNARD Michel » 16 mai 2006 10:44